La médaille miraculeuse et le credo III

La Croix douloureuse

Signe de souffrance, de mort et de descente aux enfers ; « Stabat Mater dolorosa »

La Croix et le M

Stabat mater dolorosa Médiathèque de Valence | DRNous célébrons la manifestation de la médaille miraculeuse, sa révélation du 27 novembre 1830 à Sœur Catherine Labouré. L’apparition comporte une face cachée, sur laquelle paraît la croix. Et au pied de la Croix douloureuse qui deviendra la Croix glorieuse, après le grand cri de Jésus qui a secoué toute la terre, au pied de la Croix se tient Marie. Elle pleure, mais elle est déjà la Femme forte et toute miséricordieuse qui console Jean, le fils confié ; et elle console trois femmes : sa propre sœur, Marie la femme de Cléophas, et Marie-Madeleine la pécheresse pardonnée.

Ôtez le soleil, que devient l’aurore ou le crépuscule ? Ôtez Dieu, Marie n’est plus. L’aurore en est-elle moins réellement une beauté ravissante ? De même, je demande si, pour tenir tout son être de la pure libéralité de Dieu, Marie en est moins grande, moins digne d’un culte n’ayant au-dessus de lui que l’adoration due au Maître Souverain ? Que respectez-vous, après Dieu, si vous n’honorez pas Marie ? Qui, après lui, invoquerez-vous ? quel pouvoir ? quel cœur aussi dévoué ? Folie de ceux qui ne comprennent pas le bienfait que la Providence nous a donné en Marie. Vérité, justice, bonheur de sa dévotion. Aimons, prions, imitons-la ! Lire la suite →

Présentation de Marie

Présentation de Marie au Temple BN Latin 18014 fol.142v | DR
Présentation de Marie au Temple BN Latin 18014 fol.142v | DR

La Présentation de la Vierge Marie au Temple, c’est le symbole de la consécration que la Vierge Immaculée a fait d’elle-même au Seigneur dès sa vie consciente.

Contemplons en Marie « comblée de grâces » le modèle exemplaire de la vie consacrée, valable pour tout chrétien que le baptême incorpore au Christ et qui désire vivre plus fortement l’appel de l’Évangile, notamment celui qui se consacre pour toujours dans le sacrement de l’Ordre au service du Christ et de son Église. Et pour commencer cette contemplation, nous pouvons lire la séquence Altissima dans les Prières mariales du site, puis une

MÉDITATION SUR LA FÊTE

Quelques jours après le commencement de l’Avent, l’Église célèbre la fête de la Présentation de la Sainte Vierge au Temple (21 Novembre). Il est juste qu’au début du temps de préparation à Noël notre pensée se porte vers la Mère de Dieu, dont l’humble et silencieuse attente doit être le modèle de notre propre attente pendant l’Avent. Plus nous nous rapprocherons de Marie par notre prière, notre docilité, notre pureté, plus se formera en nous Celui qui va naître.

Lire la suite →

Toussaint

Fêter la Toussaint, pour nous catholiques, c’est honorer par nos rites la fin même de notre Credo. « Je crois à la communion des saints, à la résurrection de la chair, à la vie éternelle ».

Nous allons rencontrer ceux qui nous ont quittés pour l’au-delà. Nous allons ensemble honorer leur Mémoire. Toussaint, comme la fête des morts le lendemain, est ainsi la journée où fleurissent les tombes, où beaucoup viennent se recueillir, tant à l’Église qu’au cimetière, juste après.

Puisse le Seigneur Dieu prendre en compte nos prières ! Quoiqu’il en soit, elles ne sont pas vaines. Elles nous tiennent unis dans une communauté de destin. Confions-nous à la sainte Mère de Dieu ensemble, elle qui fait partie de ce Corps christique, dont son Fils Jésus est la tête, comme aime à nous le rappeler saint Paul.

diffusons-la!