Cinquième jour : le Sang arrosant la Voie Douloureuse

Cinquième jour : le Sang arrosant la Voie Douloureuse.

Christ sur le chemin de croix, Raphaël 1517 salle du trésor de Notre Dame de Paris
Christ sur le chemin de croix, Raphaël 1517 salle du trésor de Notre Dame de Paris

Courbé sous le poids d’une longue et pesante croix, Jésus s’achemine vers le Calvaire. C’est, pour lui, le chemin de la mort, la voie de la grande expiation du péché. Cette voie, à chaque pas, à chaque pression de la croix , surtout à chaque chute, l’agneau de Dieu la rougit davantage du Sang de son sacrifice.

Ô Jésus, en union avec les anges, avec ta mère plongée dans la douleur, nous contemplons le Sang précieux tombé de tes épaules sacrées, de ta tête chargée d’épines, de tout ton corps déchiré. Prosternés en esprit sur cette terre, qu’il arrose, recueillons ce Sang avec amour, reconnaissance et compassion, pour l’appliquer à nos âmes, aux âmes de nos frères, surtout à celles que la mort va saisir.

Victime d’amour, si tu as tant de fois succombé dans la voie douloureuse, c’est que dans ce sentier, au terme duquel tu allais rencontrer la mort, tu voulais nous préparer, pour le grand voyage de l’éternité, la grâce d’un sacrement qui soutient, qui console et fortifie, la grâce de l’extrême-onction, le sacrement des malades. Se peut-il concevoir un plus touchant témoignage d’amour ?

O Jésus, au nom même de cet amour, accorde-nous de recevoir dignement, à la fin de notre vie, ce sacrement des mourants ; fais que nous y puisions une telle augmentation de foi, d’espérance et de charité, une si parfaite contrition, un si ardent désir de nous unir éternellement à toi, en un mot une grâce si puissante de fidélité que, quand notre âme brisera ses liens, tu puisses couronner en nous toutes tes grâces par celle de la persévérance finale. Ainsi soit-il.

Que les effusions sept fois renouvelées de ton Sang précieux, ô Jésus, reçoivent à jamais les bénédictions, les actions de grâces du ciel et de la terre, et nous assurent la vie éternelle ! Ainsi soit-il.

Marie immaculée, ma douce souveraine et ma tendre mère, je vous en supplie, mettez entre mes péchés et la justice divine, au moment suprême de la mort, le mystère de votre immaculée conception et le Sang que votre divin Fils répandit dans la voie douloureuse. Ainsi soit-il.

Litanies du Précieux Sang et Supplique