NEUVAINE À LA DIVINE MISÉRICORDE 1

neuvaine Miséricorde Divine
neuvaine Miséricorde Divine

« Je désire que la fête de la Miséricorde soit un recours et un refuge pour toutes les âmes, et surtout pour les pauvres pécheurs. (…) Je déverse tout un océan de grâces sur les âmes qui s’approcheront de la source de Ma miséricorde. Toute âme qui se confessera et communiera recevra le pardon complet de ses fautes et la remise de sa punition ; en ce jour-là sont ouvertes toutes les sources divines par lesquelles s’écoulent les grâces ; qu’aucune âme n’ait peur de s’approcher de Moi, même si ses péchés sont comme l’écarlate » (PJ 699).

Le 30 avril 2000 le pape Jean Paul II a proclamé Sœur Faustine sainte et il a constitué la Fête de la Miséricorde Divine pour toute l’Église.

« Le Seigneur m’a dit de réciter ce chapelet [le chapelet à la Miséricorde Divine] pendant neuf jours, avant la fête de la Miséricorde. Il doit commercer le Vendredi Saint. Il a ajouté : « Pendant cette neuvaine j’accorderai aux âmes toutes sortes de grâces » (PJ 796).

 

NEUVAINE À LA MISÉRICORDE DIVINE

« Neuvaine à la Miséricorde Divine, que Jésus m’a ordonné d’écrire et de réciter avant la fête de la Miséricorde. Elle commence le Vendredi Saint.

Je désire que, durant ces neuf jours, tu amènes les âmes à la source de Ma miséricorde, afin qu’elles y puisent force et soulagement, ainsi que toutes les grâces dont elles ont besoin dans les difficultés de la vie, et particulièrement à l’heure de la mort. Chaque jour, tu amèneras à Mon cœur un groupe d’âmes différent et tu les plongeras dans l’océan de Ma miséricorde.

Et Moi, je les ferai entrer toutes dans la demeure de Mon Père. Tu feras cela dans cette vie et dans l’autre. Je ne refuserai rien aux âmes que tu amèneras à la source de Ma miséricorde. Chaque jour, tu imploreras Mon Père, par Mon amère Passion, d’accorder des grâces pour ces âmes-là » (PJ 1209).

 

PREMIER JOUR

[Mot du Seigneur Jésus]
« Aujourd’hui, amène-Moi l’humanité tout entière, et particulièrement tous les pécheurs et immerge-la dans l’océan de Ma miséricorde. Ainsi, tu me consoleras de l’amère tristesse dans laquelle me plonge la perte des âmes. »

[Prière de Sœur Faustine]
Très Miséricordieux Jésus, dont le propre est d’avoir pitié de nous et de nous pardonner, ne regarde pas nos péchés, mais la confiance que nous avons en Ton infinie bonté. Reçois-nous dans la demeure de Ton Cœur très compatissant et garde-nous en lui pour l’éternité. Nous T’en supplions par l’amour qui T’unit au Père et au Saint Esprit.

Père Éternel, regarde avec miséricorde toute l’humanité qui demeure dans le Cœur très compatissant de Jésus, et en particulier les pauvres pécheurs. Par la douloureuse Passion de Ton Fils, témoigne-nous Ta miséricorde, afin que nous glorifiions sa toute-puissance pour les siècles des siècles. Amen.

[Chapelet à la Miséricorde Divine]