Quatrième jour : le Sang du Couronnement d’épines

Quatrième jour : le Sang du Couronnement d’épines

 Ecce Homo - Philippe de Champaigne (1602–1674) huile sur toile Musée des Granges de Port-Royal des Champs
Ecce Homo – Philippe de Champaigne (1602–1674) huile sur toile Musée des Granges de Port-Royal des Champs

À Jésus, le roi des martyrs, il faut une couronne. Mais le Sauveur du monde n’accepte de la terre qu’une couronne sanglante, car il vient reconquérir à l’homme, par les armes de l’humiliation et de la douleur, cette couronne de gloire et de félicité que le péché du paradis terrestre a fait tomber de sa tête. Et c’est pourquoi des épines cruelles s’enfoncent et tracent autour de sa tête une couronne de Sang.

Ô Jésus, permets-nous de ressentir la pointe des épines qui transpercent ta tête humectant ton front du Sang qu’elles font couler. Que ce Sang divin nous purifie et nous rende dignes de ceindre un jour la couronne des élus.

Accepte d’avance, ô Jésus, l’expression de notre reconnaissance, pour cette auréole céleste que ton amour nous destine ; dès cette vie, fais-nous éprouver quelques-uns des sentiments que nous aurons, dans la gloire, quand tu nous feras comprendre combien tu as souffert pour nous acquérir l’éternelle béatitude.

Et, puisque, dans cet horrible supplice du couronnement d’épines, est contenue la grâce du sacrement de pénitence, daigne accorder à tous les pécheurs d’être attirés vers ce sacrement où  » soixante-dix fois sept fois  » tu accordes le plus généreux des pardons et tresses aux vrais pénitents la couronne de tes miséricordes. Ainsi soit-il.

Que les effusions sept fois renouvelées de ton Sang précieux, ô Jésus, reçoivent à jamais les bénédictions, les actions de grâces du ciel et de la terre, et nous assurent la vie éternelle ! Ainsi soit-il.

Marie immaculée, ma douce souveraine et ma tendre mère, je vous en supplie, mettez entre mes péchés et la justice divine, au moment suprême de la mort, le mystère de votre immaculée conception et le Sang versé par votre divin Fils dans le couronnement d’épines. Ainsi soit-il.

Litanies du Précieux Sang et Supplique