la joie de la Visitation

visitation-frere-francois-chapelle-saint-vincent-de-paul-parisAu lendemain de l’Annonciation, Marie se lève et en hâte, elle part chez sa cousine Élisabeth, elle a soif de visiter sa cousine, de partager sa joie avec elle. Dieu vient de s’incarner en elle, immédiatement un mystérieux rayonnement se produit, la présence divine vient toucher Élisabeth, le petit Jean dans son sein se met à danser de joie et il transmet sa joie à sa mère et le souffle de l’Esprit les envahit. Marie, dès l’instant de l’incarnation, devient missionnaire.

Nous aussi, si nous laissons Dieu prendre chair dans nos vies, sa présence non seulement nous habitera, mais rayonnera pour se donner à tous ceux que nous visiterons ; l’Esprit Saint met en œuvre en nous son dynamisme d’amour, sa joie rayonnante. Impossible d’accueillir Jésus sans devenir missionnaire, sans tambour ni trompette, tout simplement par le rayonnement de celui qui nous habite. Pendant ce carême, avec Marie, retrouvons cette joie de la Visitation sous le signe de la Médaille Miraculeuse.

Prions pour que nous soyons à notre tour des missionnaires à l’exemple de tous ceux et celles qui ont le souci de faire rayonner l’Évangile. Dans leur quotidien, ils ne cessent de proclamer la Bonne Nouvelle. Ils vont à la rencontre de ceux qu’on ne voit pas, de ceux que l’on rejette, pour leur dire à quel point ils sont aimés de Dieu.