Saint Thomas, Apôtre

Gerard van Honthorst – Incrédulité de Saint Thomas (1620 Musée du Prado)

Aujourd’hui nous célébrons la fête de Thomas, appelé Didyme (Jumeau), « l’un des Douze » apôtres (Jean 20, 24) choisis par Jésus au début de sa vie publique.

Quand, Lazare mort, Jésus part pour Béthanie, les disciples lui rappellent : « Rabbi, tout récemment les Juifs cherchaient à te lapider. » Thomas dit alors : « Allons-y, nous aussi, pour mourir avec lui. »

A la Cène, Jésus annonce son départ et Thomas demande : »Seigneur, nous ne savons pas où tu vas. Comment saurions-nous le chemin ? » – « Je suis le chemin, la vérité et la vie », répond Jésus.

Alors que les autres disciples lui annonçaient que Jésus était ressuscité, Thomas ne voulut pas croire : « Si je ne vois pas dans les mains la marque des clous, si je ne mets pas ma main dans son côté, non, je ne croirai pas. » Mais lorsque Jésus lui-même lui montra son côté transpercé, il s’écria: «Mon Seigneur et mon Dieu!»

Selon la tradition, c’est cette foi qu’il annonça aux peuples de l’Inde.

P. J. -Daniel Planchot, cm

Voir une méditation du Pape François : comme saint Thomas touchons les plaies de Jésus