Tous les articles par P. Jean-Daniel Planchot

Bon Avent à tous

avent_couronne
avent_couronne

Lors de l’Angélus à midi, place Saint Pierre à Rome, en ce dimanche 2 décembre 2012, le pape Benoît XVI nous a invité à entrer dans « l’esprit de l’Avent » qui est fait « d’écoute de Dieu, de désir profond de faire sa volonté, de service joyeux au prochain.»

En voici un condensé que nous pouvons prendre pour nous, associés de la Médaille Miraculeuse :

Nous entrons aujourd’hui dans l’Avent, le temps liturgique de l’attente et de l’espérance du Christ, qui cette année, se situe dans le contexte de l’Année de la foi.

La Vierge Marie incarne parfaitement l’esprit de l’Avent, fait d’écoute de Dieu, de désir profond de faire sa volonté, de service joyeux au prochain. Laissons-nous guider par elle, afin que le Dieu qui vient ne nous trouve pas fermés ou distraits, mais puisse, en chacun de nous, étendre un peu son règne d’amour, de justice et de paix.

Je vous invite donc à découvrir le lien profond entre les vérités sur l’incarnation du Christ que nous professons dans le Credo et notre existence quotidienne. Dieu veut nous sauver, et en son Fils Jésus, il s’est fait l’un de nous. Approfondissons, de dimanche en dimanche, le salut qui nous est offert pour le recevoir avec foi. Notre vie en sera transformée. Bon Avent à tous.

© Libreria Editrice Vaticana

Parler de Dieu aujourd’hui

logo de l'année de la foi 2012
logo de l’année de la foi 2012

Pour parler de Dieu « il est nécessaire de retrouver la simplicité, de revenir à l’essentiel de l’annonce », qui n’est autre que la « bonne nouvelle d’un Dieu-Amour qui se fait proche en Jésus-Christ », a dit Benoît XVI qui a poursuivi sa catéchèse sur la foi au cours de l’audience de ce 28 novembre 2012, en la Salle Paul VI du Vatican. « Parler de Dieu », a-t-il ajouté, suppose « une familiarité avec lui », par « l’écoute » et la prière.

***

Sa catéchèse complète : Comment parler de Dieu aujourd’hui ?

Le caractère raisonnable de la foi en Dieu

logo de l'année de la foi
logo de l’année de la foi

Voici la synthèse en français de l’AUDIENCE GÉNÉRALE  de BENOÎT XVI, Salle Paul VI au Vatican, le mercredi 21 novembre 2012

Chers frères et sœurs, la foi permet de connaître vraiment Dieu, et transforme toute la personne. Profondément touchés par la présence de l’Esprit de Jésus, nous réussissons à dépasser nos égoïsmes, pour nous ouvrir aux vraies valeurs de l’existence.

Notre connaissance de Dieu dans la foi ne se fait pas sans notre raison. Dieu n’est pas absurde ! Il est « mystère » : c’est-à-dire surabondance de sens et de vérité, de lumière qui illumine la raison humaine. La foi et la raison ne s’opposent, ni se combattent. Elles sont les conditions requises pour comprendre le sens et le message de la Révélation divine. La recherche de l’intelligence de la foi est un acte intérieur à la foi.

Le rapport harmonieux entre la foi et la raison est la juste voie qui conduit à l’Absolu et à la réalisation de l’être humain. En ce sens, la croix du Christ n’est pas un événement irrationnel, mais un fait salvifique qui se justifie par une nouvelle forme de rationalité basée sur la foi. L’homme est au centre de la création, non pas pour l’exploiter déraisonnablement, mais pour la protéger et la rendre habitable.

Si la science permet à la foi la compréhension du dessein de Dieu sur l’univers, la foi, pour sa part, permet à la science d’œuvrer pour le bien et la vérité de l’homme. Sans Dieu, l’homme se perd. Croire est raisonnable ! Seul le Christ satisfait totalement les désirs de vérité et de bien qui sont inscrits dans tout homme.

* * *

L’évangile inaugure un nouvel humanisme et offre une authentique « grammaire » de l’humain et de toute réalité. Puissiez-vous le méditer et faire resplendir sa lumière chaque jour, afin que beaucoup de nos contemporains trouvent dans le Christ le sens de leur existence et le vrai fondement de leur liberté !

 © Copyright 2012 – Libreria Editrice Vaticana