le temps de l’Avent

la couronne de l'Avent
la couronne de l’Avent

Avant Noël, c’est le temps de l’Avent. Il commence cette année ce dimanche 2 décembre 2018. Mais d’où vient ce temps précédant Noël et quel est son but ?

Un temps pour préparer son cœur à fêter Noël

Les quatre dimanches de l’Avent avant Noël, naguère  avaient surtout pour but de tourner notre prière et nos cœurs vers ce que l’on appelle les «fins dernières», le retour du Christ, attendu par les chrétiens.

Aujourd’hui encore, l’Avent honore ces deux aspects : méditer sur le retour du Christ et la préparation de nos cœurs à célébrer Noël, du 16 au 24 décembre, une préparation plus centrée sur la fête même de Noël avec la lecture des évangiles qui précèdent la naissance du Christ : l’annonce de la naissance de Jean le Baptiste ; l’annonce à la Vierge Marie, à saint Joseph, la nativité de Jean-Baptiste…

Attendre Noël avec Jean-Baptiste,

Le personnage clé de l’avent est Jean-Baptiste. Il « proclamait un baptême de conversion pour le pardon des péchés !» et appelait sans cesse le peuple à se convertir pour accueillir le Messie de Dieu. Ce Messie ne s’accueille que par un cœur ayant le désir de se convertir à sa parole. Jean est le prophète de l’attente par excellence : il prépare les chemins du Seigneur, il montre l’agneau de Dieu, le Christ, venant dans le monde.

Préparer la venue de Jésus avec la Vierge Marie

Dans l’accueil de Dieu au cœur de sa vie, la Vierge Marie a un rôle et une place essentiels et offerts à notre prière. Marie, dans l’attente de la naissance de son fils, montre à l’Église, et à nous-mêmes, comment disposer nos cœurs à le recevoir. Par excellence, elle figure l’attente et la confiance en Dieu.

L’Avent, comme l’ensemble du calendrier liturgique, nous aide donc à revivre les grands événements de la vie et de l’enseignement du Christ, en particulier de sa naissance (Noël) à sa mort sur la Croix, où Marie est présente, et à sa Résurrection (Pâques). Préparons-nous ainsi intérieurement à célébrer Noël, événement décisif pour l’humanité, puisque, né de la Vierge Marie,  Dieu se fait homme parmi les hommes.

L’Avent, pour accueillir Jésus

Nos cœurs en attente sont appelés à se convertir pour accueillir l’Enfant Jésus. Cela est symbolisé par la couleur violette des ornements liturgiques que revêtent les prêtres. Le Gloria n’est plus là à la messe du dimanche. C’est le chant des anges qu’on retrouvera dans la nuit de Noël.

Le violet est couleur de la pénitence. Chacun est appelé à la vigilance et au changement de vie. La parole des Prophètes, qui retentit en chaque liturgie dominicale de l’Avent, redit la nécessité de la conversion et de la préparation du cœur, comme le rappellent également les autres lectures de la messe.

La conversion est toujours tournée vers une joie plus grande : l’accueil de Dieu dans nos vies. C’est ce que nous célébrons le 25 décembre en disposant nos cœurs à accueillir Jésus. Regardons Marie et Joseph ! Ces deux personnes ont préféré le projet de Dieu à tout autre projet. Durant l’Avent, recevons leur témoignage.