Archives de catégorie : prière

Neuvaine à Notre-Dame de Lourdes 2012

Notre Dame de Lourdes
Notre Dame de Lourdes

Samedi prochain, 11 février,  nous célèbrerons la fête de Notre-Dame de Lourdes et la Journée mondiale des malades. Jésus, face à sa propre souffrance et à celle des hommes, se plonge dans la prière. Faisons nous aussi comme les personnes à l’époque de Jésus : présentons-lui spirituellement tous les malades, pensons qu’il veut et peut les guérir.  Avec tous ceux et celles qui sont confrontés à la maladie, demandons à Dieu qu’il nous donne la grâce de l’abandon et de la patience confiante ! Et prions l’intercession de Marie, spécialement pour les situations de plus grande souffrance et abandon. Marie, santé des malades, prie pour nous! Qu’avec l’aide de Notre-Dame de Lourdes et de Sainte Bernadette nous puissions découvrir que le véritable bonheur n’existe qu’en Dieu ! Avec ma Bénédiction !
© Libreria Editrice Vaticana

Paroles de Benoît XVI lors de l’angélus,  ce dimanche 5 février 2012, de la fenêtre de son bureau, place Saint-Pierre, à Rome.

La Vierge Marie est apparue 18 fois, entre le 11 février et le 16 juillet 1858,  à Bernadette Soubirous à la grotte de Massabielle, près de Lourdes. Elle lui propose de devenir sa messagère et de travailler à la conversion des pécheurs. Elle lui demande d’établir un lieu de prière et de pèlerinage. Elle lui confirme le dogme proclamé peu avant en 1854 par le Pape Pie IX : « Je suis l’Immaculée Conception » – annoncée en quelque sorte par les apparitions de la rue du Bac.

Bernadette sera une humble servante, s’effaçant quand l’Église acceptera le message de la Vierge Marie. De nos jours, plusieurs millions de visiteurs, de pèlerins et de malades viennent chaque année, du monde entier, prier Notre-Dame à Lourdes, pour obtenir la grâce de la conversion et le soulagement de leurs épreuves.

En tant qu’associés de la Médaille Miraculeuse, nous pouvons faire une neuvaine (9 jours) pour nous préparer spirituellement, connaissant le lien entre Lourdes et la rue du Bac.

EN DIRECT – WEBCAM DE LA GROTTE

Pratique de la neuvaine

Chaque jour, une dizaine de chapelet et trois fois l’invocation:

Notre-Dame de Lourdes, priez pour nous, sainte Bernadette, priez pour nous

Ensuite, la prière ci-dessous.

1. Prière à Notre Dame

« O Marie, Notre-Dame de Lourdes,
que ta beauté et ton sourire réchauffent nos cœurs !
Que ton appel à la pénitence nous trouve disponibles et généreux !
Que nos communautés s’appuient sur la foi de Pierre et s’engagent à la suite du Christ !
Que ton Immaculée Conception nous fasse espérer en l’innocence retrouvée
et désirer la sainteté !
Que la lumière de Pâques ravive en nous la flamme de la charité !
Marie, Reine de la paix :
regarde les peuples victimes de la guerre !
Marie, « salus infirmorum » :
accorde aux malades la force et l’espérance !
Marie, toi qui as connu la pauvreté :
viens en aide, par nos mains, aux plus déshérités !
Marie, Mère de l’Église :
comme toi, que chacun dise « oui » aux appels de Dieu !
Marie, Mère de Dieu :
fais-nous chanter Magnificat
puisque le Royaume de Dieu nous est ouvert ! »

2. dizaine de chapelet

3. prière de conclusion

« Notre-Dame de Lourdes, priez pour nous ! »
« Sainte Bernadette, priez pour nous !
« Ô Marie, conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous ! »

On peut aussi prendre la prière proche de Mgr Jacques Perrier, évêque de Tarbes et Lourdes

Lire la suite →

GRANDE NEUVAINE DE l’IMMACULÉE CONCEPTION 2011

Jean-Paul II et ND de Fatima
Jean-Paul II et ND de Fatima

Pour que le Seigneur et sa Sainte Mère nous gardent dans l’esprit de service
qu’inspire  la médaille miraculeuse, nous vous invitons à faire la
Grande neuvaine de l’Immaculée Conception bénie et encouragée par le pape Benoît XVI,
30 novembre – 8 décembre 2011

PRIÈRE

ô Marie conçue sans péché, vous êtes venue à Fatima pour demander la consécration du monde à votre Cœur Immaculé. Avec le Bienheureux Jean-Paul II, nous renouvelons aujourd’hui cette consécration, nous souvenant sans cesse que nous sommes « tout à vous » et que vous pouvez disposer de nous pour le règne du Cœur Sacré de votre Divin Fils.

Ô Mère des hommes et des nations,
nous vous confions l’humanité tout entière avec ses peurs et ses espoirs.
Ne la laissez pas manquer de la Lumière et de la vraie Sagesse.
Guidez-la dans la recherche de la liberté et de la justice pour tous.
Orientez ses pas sur les voies de la Paix.

Faites que tous rencontrent le Christ, Voie, Vérité et Vie, Source de Miséricorde infinie.
Soutenez, Ô Vierge Marie, notre cheminement dans la Foi
et obtenez-nous la grâce du Salut éternel,

Ô clémente, Ô compatissante, Ô douce Vierge Marie. Amen.

  1. Chaque jour une dizaine de chapelet, suivie de 3 fois l’invocation:
    « Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à Vous. »
    (invocation donnée à Sœur Catherine Labouré par la Vierge Marie en 1830 et inscrite sur la Médaille Miraculeuse)
  2. Une communion le jour du 8 décembre ou un jour de l’octave.
    Confession recommandée
    .

Imprimatur du Vicaire Épiscopal de Paris.

Chapelet des Enfants
75007 Paris 5 rue de l’Université

Neuvaines des années d’avant de 2000 à 2010 :

https://www.medaille-miraculeuse.fr/meditation/grande-neuvaine-de-limmaculee-conception-2009.html

 

la joie promise

Esprit de Pentecôte
Esprit de Pentecôte

Seigneur, où trouver le secret de cette Joie promise à ceux qui t’aiment ?

Tes apôtres m’apportent la réponse. Ils connaissaient la décevante monotonie des vies banales et repliées sur elles-mêmes.

Mais un jour, ils t’ont vu. Leur cœur a été pris. Ils ont tout quitté pour te suivre.

A peine tranchées les amarres qui les tenaient collés au rivage, ils ont connu l’essor merveilleux. Libérés des brumes qui bouchent l’horizon et de la lourde pestilence des eaux croupissantes, ils sont partis vers la mer libre et la claire lumière.

L’Esprit s’est emparé d’eux. Alors s’est réalisée ta promesse : « Votre cœur se réjouira. Et personne ne pourra vous voler votre joie. » (St Jean 16, 22)

Parce qu’ils se sont abandonnés entre tes mains, ils sont devenus magnifiques.

Magnifiques de bonne humeur. Dès leur premier sermon, les Juifs se moquent d’eux. « Ces hommes sont pleins de vin nouveau », murmure quelqu’un. Et le coléreux saint Pierre se met à plaisanter gentiment : « Ivres? Allons donc! Vous voyez bien qu’il n’est encore que neuf heures du matin! » (Actes 2, 12-16.)

Magnifiques de cran. On les arrête. On les frappe. On les menace de mort s’ils continuent leurs prédications. Eux se redressent : « Nous ne pouvons pas taire ce que nous avons vu et entendu! » (Actes, 4, 20. )

Magnifiques de joie débordante. On les a flagellés. Maintenant, on les renvoie déchirés et sanglants, pensant bien que cette leçon leur suffira et qu’ils se tairont maintenant. Mais comme des enfants insouciants et obstinés, voici qu’ils s’en vont tout contents, « clamant leur allégresse d’avoir été jugés dignes de souffrir pour le nom de Jésus ». (Actes 5, 41.)

Une joie débordante contre quoi s’usent et s’émoussent les sarcasmes, la bêtise têtue, la haine des hommes, les verges et les haches des licteurs…

Et pour finir, la réussite totale. Pouvait-il en être autrement avec de tels hommes?

Seigneur, éclaire mon cœur timide, mon pauvre cœur hésitant et si froid, afin que je comprenne le secret de cette Joie gigantesque.

Mets en moi ces dispositions de total abandon, de confiance filiale, d’acceptation généreuse, de Foi qui ne recule devant rien, de don de moi-même, un don définitif, sans reprise ni repentance, — qui permettront à ton Esprit d’accomplir par moi ton œuvre de salut, d’amour et de joie. Ainsi soit-il.

Louis Mendigal