Émotion, solidarité et incrédulité au Vatican

Intérieur de la cathédrale Notre Dame de Paris, tôt ce mardi matin
Intérieur de la cathédrale Notre Dame de Paris, tôt ce mardi matin

L’incendie est maitrisé et partiellement éteint. Tôt ce matin, vers 3h30, les pompiers ont quelque peu rassuré les parisiens et les français après plusieurs heures de luttes contre les flammes pour les premiers et de longues heures d’attente, d’angoisse et de prière pour les autres.

 

Ravagée par un incendie, apparemment accidentel qui s’est déclaré lundi peu avant 19h00, la cathédrale Notre-Dame de Paris est défigurée mais ne s’est pas totalement effondrée, alors qu’à un moment de la soirée les pompiers émettaient des craintes quant à la résistance de la structure aux très hautes températures auxquelles elle a été soumise.

Vers 21h30, parmi les nombreuses réactions dans le monde, le Vatican s’exprimait: «Le Saint-Siège a appris avec incrédulité et tristesse la nouvelle du terrible incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris, symbole de la chrétienté, en France et dans le monde». A été saluée l’action des pompiers et de «tous ceux qui font leur possible pour faire face à cette situation dramatique».

Plus tard dans la soirée le président Français Emmanuel Macron, qui avait fait le déplacement pour se rendre personnellement compte de la situation, promettait de rebâtir la cathédrale : «Le pire a été évité même si la bataille n’est pas encore totalement gagnée.»

Vers 23h00, de fait, les pompiers de Paris, qui déplorent un blessé grave dans leurs rangs, déclaraient que la structure était sauvée. Mais la flèche qui surplombait ce joyau gothique et ses vitraux centenaires n’ont pas résisté aux flammes.

Monument historique parmi les plus visités d’Europe, la cathédrale gothique est inscrite au patrimoine mondial de l’humanité depuis 1991. Environ 12 millions de touristes visitent chaque année ce chef-d’oeuvre de l’architecture gothique situé sur l’île de la Cité et des milliers de personnes, Parisiens et touristes, ont assisté au désastre.

«Un haut-lieu de la foi catholique est en train de brûler», a déploré le porte-parole des évêques de France, Vincent Neymon, tandis que le recteur de la cathédrale, Mgr Patrick Chauvet affirmait que les reliques conservées au sein de l’édifice, la couronne d’épines et la tunique de saint Louis avaient pu être mises en sécurité.