Neuvaine à Notre Dame du Mont Carmel : quatrième jour

Jour 4 : Marie, Mère du bon conseil

Notre Dame remettant le chapelet à saint Dominique et le saint scapulaire à saint Simon de Stock
Notre Dame remettant le chapelet à saint Dominique et le saint scapulaire à saint Simon de Stock

Au nom du Père Du Fils et du Saint Esprit. Amen.

Lorsque vous nous avez donné, Gracieuse Dame, le Scapulaire comme notre Habit, Vous nous avez appelés à être non seulement des serviteurs, mais aussi vos propres enfants. Nous vous demandons de nous obtenir de votre  Fils la grâce de vivre comme Vos enfants dans la joie, la paix et l’amour. (Mentionnez votre demande ici)

Notre-Dame du Mont Carmel, priez pour nous.

I. Dans la Bible

Le troisième jour, il y eut un mariage à Cana de Galilée. La mère de Jésus était là. Jésus aussi avait été invité au mariage avec ses disciples. Or, on manqua de vin. La mère de Jésus lui dit : « Ils n’ont pas de vin. » Jésus lui répond : « Femme, que me veux-tu ? Mon heure n’est pas encore venue. » Sa mère dit à ceux qui servaient : « Tout ce qu’il vous dira, faites-le. » Or, il y avait là six jarres de pierre pour les purifications rituelles des Juifs ; chacune contenait deux à trois mesures, (c’est-à-dire environ cent litres). Jésus dit à ceux qui servaient : « Remplissez d’eau les jarres. » Et ils les remplirent jusqu’au bord. Jn 2, 1-7

II. Marie, Mère du bon conseil

St Jean de la Croix, Cantique Spirituel A, 2, 8 (daté de 1584) :
Celui qui aime sagement ne se met pas en peine de demander ce qui lui manque ou ce qu’il désire : il se contente d’exposer son besoin, laissant au Bien-Aimé [le soin] de faire ce qui lui plaira. La bienheureuse Vierge en agit ainsi aux noces de Cana en Galilée. Elle n’adressa pas à son cher Fils de demande directe ; elle se contenta de lui dire : ‘ils n’ont pas de vin’ (Jean 2, 3).

III . À l’école de Marie

La sobriété du récit de Cana est étonnante : un manque de vin dont la cause reste inconnue, quelques mots de Marie, et un simple ordre de Jésus. Dans cette sobriété, la demande de Marie expose les besoins d’un monde qui n’est pas achevé, sa foi s’en remet totalement à Jésus.

Cette simplicité est en fait difficile ! Pour nous, acceptons-nous de regarder nos besoins en face ? Ou croyons-nous que nous allons nous en sortir tout seuls ? L’école de Marie est une école d’humanité, où nous apprenons à reconnaître notre condition d’êtres limités – mais aussi sauvés, rejoints par Dieu ! Il attend seulement que nous tendions nos mains pour les remplir des dons les meilleurs…

Aujourd’hui, quel besoin pressant ai-je à regarder en face dans ma vie, celle de mes proches, celle du monde ? Voudrais-je le confier à l’intercession de Marie dans une attitude de foi ?

IV . Prière de la neuvaine

Ô Marie, fleur et beauté du Carmel,
Vigne fructueuse, splendeur du ciel,
Vierge et Mère du Fils de Dieu,
Penchez-vous vers nous dans nos nécessités !
(formuler ici votre demande)
Ô Etoile de la mer,
Venez à notre aide et montrez-vous notre Mère !
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Nous vous implorons humblement du fond de notre cœur :
Que rien ne résiste à votre intercession toute-puissante.
Notre Dame du Mont Carmel, priez pour nous.
Amen.

LITANIES DU MONT CARMEL