PREMIÈRE APPARITION DE LA NUIT DU 18 JUILLET 1830 Suite-3

9 MAI : PREMIÈRE APPARITION DE LA NUIT DU 18 JUILLET 1830 Suite

Nous avons considéré tous ces jours-ci la petite Sœur Catherine agenouillée auprès de la Sainte Vierge, les mains jointes sur ses genoux. Quelle intimité ! A Lourdes, la Reine du Ciel se tenait loin de Bernadette, sur le haut d’un rocher. Mais là aucune distance… C’est une enfant qui cause avec sa mère.

première apparition - rue du bac
première apparition – rue du bac

Écoutons encore la jeune voyante parler de cette longue apparition :

« Je sentis alors l’émotion la plus douce de ma vie et il me serait impossible de l’exprimer. Je ne saurais dire combien de temps je suis restée auprès de la Sainte Vierge : tout ce que je sais, c’est qu’après m’avoir parlé longtemps, Elle s’en est allée, disparaissant comme une ombre qui s’évanouit. »

S’étant relevée, Soeur Labouré retrouva l’enfant à la place où elle l’avait laissé lorsqu’elle s’était approchée de la Sainte Vierge ; il lui dit : « Elle est partie ! » et, se mettant de nouveau à sa gauche, il la reconduisit de la même façon qu’il l’avait amenée.

« Je crois, continue la Sœur, que cet enfant était mon ange gardien, parce que je l’avais beaucoup prié pour qu’il m’obtint la faveur de voir la Sainte Vierge. »

Et elle achève son récit par cette conclusion d’une simplicité délicieuse : « Revenue à mon lit, j’entendis sonner deux heures, et je ne me suis point rendormie !… »

PRIÈRE

Très Sainte Vierge Marie, vous nous convoquez tous à ce cœur à cœur intime auquel vous avez appelé Sainte Catherine Labouré, puisque nous sommes taus vos enfants. Comme elle, je viens donc à vous, ô ma bonne Mère. J’ose mettre mon regard dans le vôtre, joindre mes mains sur vos genoux avec la simplicité d’un enfant.

Les genoux d’une mère, qu’est-ce donc? Pour un enfant, c’est tout. C’est là qu’il va porter ses joies et ses chagrins. C’est là qu’il va prendre courage, là qu’il fait déborder sa confiance. Il sait bien que sur les genoux de sa mère il sera toujours en sûreté

Qu’il en soit toujours ainsi pour nous, ô très douce Vierge Marie ! Ainsi soit-il!

Ô MARIE CONÇUE SANS PÉCHÉ, PRIEZ POUR NOUS QUI AVONS RECOURS A VOUS !

+P. BAETEMAN