L’Église doit toujours se réformer

09-11-2013 source : Radio Vatican

Lors de la messe privée à Sainte Marthe, dans une brève homélie, le pape François est tout d’abord revenu, samedi 9 novembre, sur la fête du jour, la Dédicace de la Basilique du Latran, cathédrale de Rome, « mère de toutes les églises de la Ville et du monde ».

L’eau, la pierre et la réforme de l’Église

Puis le pape a commenté les lectures du jour qui, selon lui, donne à voir « trois icônes» parlant de l’Église.

La première icône, évoquée dans le psaume 45, est celle du fleuve d’eau qui jaillit du temple et réjouit la cité de Dieu ; l’image de la grâce qui soutient et alimente la vie de l’Église.

De la lettre de Saint Paul aux Corinthiens, le pape retient l’icône de la pierre qu’est Jésus Christ, fondement sur lequel l’Église est construite.

De l’Évangile de Saint Jean (2,13-22) sur la purification du Temple, le pape retient l’icône de la réforme de l’Église : « Ecclesia semper reformanda », car les membres de l’Église sont toujours des pécheurs et ont besoin de conversion.

Le pape a conclu son homélie en invitant les fidèles à prier afin que l’Église puisse toujours faire couler l’eau de la grâce et qu’elle soit toujours fondée sur le Christ et lui reste fidèle. Il a invité enfin à prier pour les membres de l’Église se laissent toujours convertir par Jésus.

les pots-de-vin qui corrompent la jeunesse

08-11-2013 source : Radio Vatican

Le pape François a témoigné une nouvelle fois de sa préoccupation pour les jeunes et les enfants en ayant une prière toute particulière pour ceux qui reçoivent ce qu’il a appelé du « pain sale ». Dans l’homélie de la messe matinale célébrée en la chapelle de la Maison Sainte-Marthe, le Pape a ainsi dénoncé les gains obtenus via des pots-de-vin et la corruption, affirmant que ces jeunes ont faim de dignité car le travail malhonnête ôte toute dignité.

Partant de la parabole du gérant habile, le Pape est revenu sur le thème de la mondanité, de la manière dont elle agit et combien elle est dangereuse. « Lorsque l’on pense à nos ennemis, il est vrai que nous pensons tout d’abord au démon car c’est vraiment cela qui nous fait mal. »

L’atmosphère, le style de vie qui plaît tant au démon est cette mondanité : vivre selon les valeurs- entre guillemets- du monde. Et ce gérant est un exemple de mondanité. L’un d’entre vous pourra dire : « Mais, cet homme a fait ce que tout le monde fait ! Mais pas tout le monde, non ! Certains administrateurs, des administrateurs de société, des administrateurs publics, certains administrateurs du gouvernement, ils ne sont peut-être pas beaucoup, mais c’est un peu ce comportement du chemin le plus bref, le plus confortable pour gagner sa vie. »

Le pot-de-vin, une habitude mondaine

Dans la parabole, le Pape loue le gérant habile pour sa ruse : « Et oui, c’est une louange au pot-de-vin ! Et l’habitude du pot-de-vin est une habitude mondaine et fortement pécheresse. C’est une habitude qui ne vient pas de Dieu : Dieu nous a commandé de rapporter le pain à la maison par notre travail honnête. Et cet homme, ce gérant, le rapportait mais comment ? Il donnait « du pain sale » à manger à ses enfants. Et ses enfants, éduqués peut-être dans de couteux collèges, élevés peut-être dans un environnement cultivé, ont reçu de leur papa, comme plat, de la saleté car leur papa, en leur rapportant « du pain sale » à la maison, avait perdu sa dignité ! Et ça, c’est un péché grave ! Car on commence peut-être par une petite enveloppe, mais c’est comme la drogue ! »

C’est pourquoi le Pape a invité les fidèles à prier pour tous les enfants qui reçoivent de leurs parents du « pain sale »: « eux aussi sont affamés, affamés de dignité ! Priez pour que le Seigneur change le cœur de ces fidèles du pot-de-vin et qu’ ils se rendent compte que la dignité provient du travail digne, du travail honnête, du travail de tous les jours et non de ces voies plus faciles qui à la fin, t’enlève tout. »

Les Béatitudes aux prochaines JMJ

07-11-2013 source : Radio Vatican

JMJ Krakow 2016La marche vers Cracovie est ouverte ! à moins de trois ans des prochaines JMJ  qui se tiendront en juillet 2016 en Pologne, le pape François a rendu public ce jeudi les thèmes des trois prochaines Journées Mondiales de la Jeunesse qui marquent les étapes de l’itinéraire de préparation spirituelle qui, en l’espace de trois années, mènera à la célébration internationale de Cracovie.

En 2014, lors de la XXIXe journée, les jeunes seront invités à réfléchir à : « Heureux les pauvres en esprit, car le Royaume des Cieux est à eux » (Mt 5,3).

Lors de la XXXe journée en 2015, ils se pencheront sur « Heureux les cœurs purs, car ils verront Dieu » (Mt 5,8) et enfin, en 2016, ils méditeront sur « Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde » (Mt 5,7).

Les trois thèmes sont extraits des Béatitudes évangéliques. À Rio de Janeiro, le pape François a demandé « de tout cœur » aux jeunes de relire les Béatitudes pour en faire un programme de vie concret : « Regarde, lis les Béatitudes qui te feront du bien ! »

diffusons-la!