Vous êtes bénie entre les femmes

  • Sainte Marie,

Vous êtes bénie entre les femmes,
vous qui avez cru,
mais votre foi ne s’est pas bornée
à adhérer au dessein de Dieu,
vous le méditiez dans votre cœur…
Sainte Marie, vous êtes ainsi notre modèle,
tant pour accepter la foi que pour l’étudier.
Il ne vous suffit pas de l’accepter,
vous vous y arrêtez ;
il ne vous suffit pas de la posséder,
vous la mettez en profit;
il ne vous suffit pas de lui donner votre adhésion,
vous la développez;
vous lui soumettez votre intelligence,
mais vous la raisonnez,
non comme Zacharie qui raisonne
d’abord pour croire,
car vous croyez d’abord,
et par amour et par révérence, vous raisonnez
sur ce que vous avez cru.
Aussi symbolisez-vous pour nous,
autant que la foi des cœurs simples,
celle des docteurs de l’Église qui ont à chercher,
à peser, à définir comme à professer l’Évangile,
à discerner la vérité de l’erreur,
à prévoir les aberrations d’une fausse raison,
à combattre, avec l’armure de la foi,
l’orgueil et la témérité…
Vous êtes bénie entre les femmes,
heureuse d’avoir cru!
car elles se sont accomplies les choses
qui vous ont été annoncées de la part du Seigneur!

Cardinal John-Henry Newman (1801-1892).