Archives de catégorie : prière

prière à Marie, Mère du silence

Mère du silence, qui garde le mystère de Dieu, libère-nous de l’idolâtrie du présent à laquelle se condamne celui qui oublie. Purifie les yeux des pasteurs avec le collyre de la mémoire et nous retournerons à la fraîcheur des origines, pour une Église priante et pénitente.

Mère de la beauté, qui fleurit dans la fidélité au travail quotidien, réveille-nous de la torpeur de la paresse, de la mesquinerie et du défaitisme. Revêt les pasteurs de cette compassion qui unifie et qui intègre, et nous découvrirons la joie d’une Église servante, humble et fraternelle.

Mère de la tendresse, qui enveloppe de patience et de miséricorde, aide-nous à brûler les tristesses, les impatiences et les rigidités de ceux qui ne connaissent pas d’appartenance.

Intercède auprès de ton Fils pour que nos mains, nos pieds et nos cœurs soient agiles, et nous édifierons l’Église avec la vérité dans la charité.

Mère, nous serons le peuple de Dieu, en pèlerinage vers le Royaume. Amen.

Prière à Marie du Pape François après la profession de foi avec les évêques de la Conférence épiscopale italienne (23 mai 2013)


© Copyright – Libreria Editrice Vaticana

voir aussi notre LETTRE 105 : La Vierge du Silence

Accueil et prière du Pape au Sanctuaire de Fatima

prière du Pape devant Notre Dame de Fatima à la Chapelle des apparitions

Le Pape François a été acclamé vendredi par une foule immense de pèlerins à son arrivée en hélicoptère dans la ville-sanctuaire de Fatima au centre du Portugal, une foule venue de tout le Portugal, puisqu’un jour férié avait été décrété pour faciliter la participation à ce pèlerinage de prière ; une foule venue également des quatre coins du monde pour prier au pied de Notre Dame de Fatima qui il y a cent ans apparaissait à trois petits bergers, François, Jacinthe et leur cousine Lucie.

Au sanctuaire étaient réunis des centaines de milliers de fidèles. Sous les vivats des fidèles qui agitaient drapeaux et mouchoirs blancs, le Pape, debout et souriant dans sa « papamobile », a parcouru les quelque 5 km jusqu’au sanctuaire entre deux haies de pèlerins.

Auparavant, il avait fait une petite halte à la chapelle de la base militaire de Monte Real pour y prier. Sur son trajet, il s’est plusieurs fois arrêté pour embrasser enfants ou personnes âgées venus le saluer. Au pied de la basilique de Notre-Dame de Fatima, il s’est ensuite recueilli à la Chapelle des apparitions, érigée à l’endroit même où la Vierge est apparue le 13 mai 1917 à trois petits bergers.

Abattre les murs et vaincre les frontières

«Avec Marie en pèlerin d’espérance et de paix», comme l’annonce la devise de ce 19ème voyage apostolique, le Saint Père s’est donc incliné devant la «Reine du Rosaire de Fatima», et a longuement prié, demandant à Celle qui voit les douleurs de la famille humaine, «la concorde entre tous les peuples».

Se déclarant, dans sa longue prière mariale, «prophète et messager pour laver les pieds à tous les hommes», le Pape François demande à Marie de nous faire suivre l’exemple des petits bergers, François et Jacinthe, pour «abattre tous les murs», pour «vaincre toutes les frontières», et pour aller «vers toutes les périphéries», afin de révéler la justice et la paix de Dieu. «Nous serons une Église vêtue de blanc, de la pureté blanchie dans le sang de l’agneau versé aujourd’hui encore dans toutes les guerres qui détruisent le monde.»

Une rose d’or pour Notre Dame

Le Saint Père a déposé une Rose pour Notre Dame de Fatima, une rose d’or en signe de l’union physique ou spirituelle avec tous les pèlerins de Fatima.  La foule s’est alors faite silencieuse pour partager avec le Pape l’intensité de sa prière.

Prière du Pape François à la Chapelle des apparitions :

Le Saint-Père :
Salut Reine, Bienheureuse Vierge de Fatima,
Dame au Cœur Immaculé, refuge et chemin qui conduit à Dieu !
Pèlerin de la Lumière qui nous vient de tes mains, je rends grâce à Dieu le Père qui, en tout temps et en tout lieu, agit dans l’histoire humaine ;
pèlerin de la Paix qu’en ce lieu tu annonces, je loue le Christ, notre paix, et pour le monde je demande la concorde entre tous les peuples ;
pèlerin de l’Espérance que l’Esprit anime, je me veux prophète et messager pour laver les pieds à tous les hommes, à la même table qui nous unit.
Refrain chanté par l’assemblée
Ave o clemens, ave o pia ! Salve Regina Rosarii Fatimae.
 Ave o clemens, ave o pia ! Ave o dulcis Virgo Maria.
Le Saint-Père :
Salut, Mère de Miséricorde, Dame au manteau blanc !
En ce lieu où, il y a cent ans, tu as montré à tous les desseins de la Miséricorde de notre Dieu,
je regarde ton manteau de lumière, et, en tant qu’évêque vêtu de blanc,
je me souviens de tous ceux qui, vêtus de la pureté baptismale,
veulent vivre en Dieu et prient les mystères du Christ pour obtenir la paix.
Refrain…
Le Saint-Père :
Salut, vie et douceur, Salut, notre espérance,
Ô Vierge Pèlerine, ô Reine universelle ! Au plus profond de ton être,
en ton Cœur Immaculé, vois les joies de l’être humain
lorsqu’il est en pèlerinage vers la Patrie céleste. Au plus profond de ton être,
en ton Cœur Immaculé, vois les douleurs de la famille humaine
qui gémit et pleure dans cette vallée de larmes. Au plus profond de ton être,
en ton Cœur Immaculé, orne-nous de la splendeur de tous les joyaux de ta couronne
et fais de nous des pèlerins comme tu as été pèlerine. Par ton sourire virginal
affermis la joie de l’Église du Christ Par ton regard de douceur, renforce l’espérance des enfants de Dieu.
Par les mains orantes que tu élèves vers le Seigneur, unis tous les hommes dans une unique famille humaine.
Refrain…
Le Saint-Père :

Ô clémente, ô pieuse, O douce Vierge Marie,
Reine du Rosaire de Fatima ! Fais-nous suivre l’exemple des bienheureux François et Jacinthe,
et de tous ceux qui témoignent du message de l’Évangile. Nous parcourrons, ainsi, toutes les routes,
nous serons pèlerins sur tous les chemins, nous abattrons tous les murs
et nous vaincrons toutes les frontières, en allant vers toutes les périphéries,
en y révélant la justice et la paix de Dieu. Nous serons, dans la joie de l’Évangile, une Église vêtue de blanc, de la pureté blanchie dans le sang de l’Agneau
versé aujourd’hui encore dans toutes les guerres qui détruisent le monde dans lequel nous vivons. Et ainsi nous serons, comme Toi, une image de la colonne lumineuse
qui éclaire les chemins du monde, en montrant à tous que Dieu existe,
que Dieu est présent, que Dieu habite au milieu de son peuple,
hier, aujourd’hui et pour toute l’éternité.
Refrain…
Le Saint-Père avec les fidèles :

Salut, Mère du Seigneur, Vierge Marie, Reine du Rosaire de Fatima !
Bénie entre toutes les femmes, tu es l’image de l’Église vêtue de la lumière pascale,
tu es l’honneur de notre peuple, tu es le triomphe sur l’assaut du mal.
Prophétie de l’Amour miséricordieux du Père,
Maîtresse de l’Annonce de la Bonne Nouvelle du Fils, Signe du Feu ardent de l’Esprit Saint,
enseigne-nous, dans cette vallée de joies et de douleurs, les vérités éternelles que le Père révèle aux tout-petits.
Montre-nous la force de ton manteau protecteur.
En ton Cœur Immaculé, Sois le refuge des pécheurs
et le chemin qui conduit à Dieu.
Uni à mes frères, dans la Foi, dans l’Espérance et dans l’Amour,
je me confie à Toi. Uni à mes frères, par Toi, je me consacre à Dieu,
ô Vierge du Rosaire de Fatima.
Et finalement, enveloppé dans la Lumière qui nous vient de tes mains, je rendrai gloire au Seigneur pour les siècles des siècles.
Amen !

***

Lors de la messe de samedi matin, le Pape canonisera deux des petits bergers,  cent ans jour pour jour après leur première vision, François Marto et sa soeur Jacinthe, alors âgés de 9 et 7 ans, Ils deviendront ainsi les plus jeunes saints de l’Église catholique qui ne soient pas morts en martyrs.

La cérémonie de canonisation présidée par le Pape François aura lieu tout juste 17 ans après leur béatification par Jean Paul II. Après Paul VI en 1967, Jean Paul II en 1982, 1991 et 2000, et Benoît XVI en 2010, le pape François est le quatrième pape à se rendre en pèlerinage à Fatima.

Neuvaine à Notre-Dame de Fatima

du 5 au 13 mai

Notre Dame de Fatima et les trois enfants

Premier jour

François et Jacinthe, vous qui avez tant prié les Anges et qui avez eu la joie de recevoir obtenez-nous de les prier comme vous l’avez fait. Montrez-nous comment vivre en leur compagnie. Aidez-nous à voir en eux des adorateurs du Très-Haut et des serviteurs de Notre-Dame, des protecteurs fidèles et des messagers de paix. – Notre Père ; Je vous salue, Marie ; gloria.

Deuxième jour

Petits bergers, vous qui avez vu la si belle Dame, plus brillante que le soleil, et qui avez aussitôt accepté de vous offrir totalement à Dieu, apprenez-nous à nous offrir généreusement à notre tour. Encouragez-nous en nous rappelant qu’à tous les instants de notre vie, même les plus éprouvants, la grâce de Dieu est notre réconfort. Et faites-nous découvrir en Notre-Dame celle qui est la Toute Belle, la Toute Sainte. – Notre Père ; Je vous salue, Marie ; gloria.

Troisième jour

François et Jacinthe, vous à qui Notre-Dame a promis de vous emmener avec elle dans le Ciel et à qui elle a montré son Cœur entouré d’épines, rendez-nous sensibles aux douleurs que lui causent les blasphèmes et les ingratitudes des hommes. Donnez-nous et nos sacrifices. Et augmentez en nous le désir du Ciel, là où nous pourrons encore mieux la consoler ensemble par notre amour. – Notre Père ; Je vous salue, Marie ; gloria.

Quatrième jour

Chers Pastoureaux qui avez été horrifiés par la vision de l’enfer et tellement marqués par les souffrances des âmes damnées, apprenez-nous à mettre en œuvre les deux grands moyens que Notre-Dame vous a indiqués pour sauver les âmes : la consécration et la paix du monde, pour le Saint-Père et pour l’Église. Avec nous, demandez à Dieu de nous préserver de l’enfer et d’attirer toutes les âmes au Ciel. – Notre Père ; Je vous salue, Marie ; gloria.

Cinquième jour

François et Jacinthe, vous à qui Notre-Dame a demandé de prier et de faire des sacrifices pour les pécheurs qui sont abandonnés à leur solitude parce qu’il n’y a personne qui se sacrifie et prie pour eux, faites que nous ressentions le même attrait que vous pour toutes ces âmes en détresse. Aidez-nous à intercéder pour la consécration de la Russie d’où découlera la conversion du monde. Donnez-nous votre confiance inébranlable en la bonté de Notre Dame qui déborde d’amour pour tous ses enfants et qui veut que tous les hommes soient sauvés. – Notre Père ; Je vous salue, Marie ; gloria.

Sixième jour

Petits bergers qui avez vu Notre-Dame dans son éblouissante et qui savez que nous ne l’avons pas vue nous-mêmes, montrez-nous comment nous pouvons la contempler dès maintenant avec les yeux de notre cœur. Faites-nous comprendre qu’elle vous a confié. Aidez-nous à le vivre pleinement et à le faire connaître partout autour de nous et à travers le monde. – Notre Père ; Je vous salue, Marie ; gloria.

Septième jour

François et Jacinthe, vous à qui Notre-Dame a dit qu’elle voulait une chapelle et à qui elle a révélé qu’elle était enseignez-nous à réciter le chapelet en méditant les mystères de la vie de son Fils Jésus. Enflammez-nous de votre amour pour qu’avec vous nous puissions aimer Notre-Dame du Rosaire et adorer Dieu caché mais réellement présent dans nos chapelles et nos églises. – Notre Père ; Je vous salue, Marie ; gloria.

Huitième jour

Petits enfants si chers à Notre-Dame, qui avez connu de grandes souffrances pendant votre maladie et qui les avez sereinement acceptées en les intégrant dans l’offrande définitive de votre vie, apprenez-nous à offrir nos propres épreuves. Montrez-nous que la souffrance nous configure au Christ. Et faites-nous découvrir que la souffrance n’est jamais vaine, qu’elle est au contraire source de purification pour nous-mêmes, de salut pour les autres et d’amour pour Dieu. – Notre Père ; Je vous salue, Marie ; gloria.

Neuvième jour

François et Jacinthe, vous que la mort n’a pas effrayés, vous que Notre-Dame est venue chercher pour vous emmener dans le Ciel, apprenez-nous à ne pas regarder la mort comme un échec ou un non-sens, mais comme l’unique chemin pour passer de ce monde à Dieu, pour entrer dans la lumière éternelle. Et donnez-nous l’assurance que ce passage n’a rien de redoutable, puisque nous ne le faisons pas seuls, mais avec vous et avec Notre-Dame. – Notre Père ; Je vous salue, Marie ; gloria.