Archives de catégorie : prière

COEURS DE JÉSUS ET DE MARIE

Détail dans le chœur de la Chapelle de la rue du Bac des deux Cœurs de Jésus et de Marie qui se trouvent sur la médaille

Vendredi, aujourd’hui, nous célébrons le Cœur de Jésus qui se trouve notamment sur l’envers de la Médaille Miraculeuse, tout proche de celui de sa Sainte Mère, dont nous pouvons faire mémoire demain samedi, même si c’est officiellement la Saint Jean-Baptiste. Reprenons pour ces fêtes cette prière :

O Jésus, nous te consacrons nos cœurs ; place-les dans le tien. C’est dans ton Cœur que nous voulons vivre et par ton Cœur que nous voulons aimer ; c’est dans ton Cœur que nous voulons vivre inconnus du monde et connus de toi seul ; c’est dans ce Cœur que nous puiserons les ardeurs de l’amour qui doit consumer les nôtres ; c’est en lui que nous trouverons la force, la lumière, le courage, la véritable consolation: quand nous serons languissants, il nous animera ; tristes, il nous réjouira ; inquiets et troublés, il nous rassurera.

O Cœur de Jésus ! Que nos cœurs soient autel de ton Amour ; que notre langue publie ta bonté ; que nos yeux soient sans cesse fixés sur ta plaie ; que nos esprits méditent tes perfections adorables ; que notre mémoire conserve à jamais le précieux souvenir de tes miséricordes ; que tout en nous exprime notre amour pour ton Cœur, ô Jésus ! et que nos cœurs soient prêts pour toi à tous les sacrifices.

O Cœur de Marie ! après le Cœur de Jésus le plus aimable, le plus compatissant et le plus miséricordieux de tous les cœurs, présentez au Cœur de votre Fils notre consécration, notre amour, nos résolutions. Il s’attendrira sur nos malheurs, Il nous en délivrera ; et après avoir été notre protectrice sur la terre, ô Mère de Jésus ! vous serez notre Reine dans les cieux. Amen !

Voir aussi http://www.medaille-miraculeuse.fr/editorial/les-deux-coeurs.html

ou http://www.medaille-miraculeuse.fr/priere/coeur-sacre-de-jesus.html : la prière des Filles de la Charité durant le mois de juin

UN AMOUR IMMENSE ET ÉTERNEL

TROISIÈME JOUR DU TRIDUUM

Ouverture : Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. Amen

Statue du Sacré-Cœur

Ave Cor
Nous te saluons, Cœur très saint,
Nous te saluons, Cœur très doux,
Nous te saluons, Cœur très humble.
Nous te saluons, Cœur très pur,
Nous te saluons, Cœur donné sans réserve,
Nous te saluons, Cœur très sage,
Nous te saluons, Cœur très patient,
Nous te saluons, Cœur très obéissant.
Nous te saluons, Cœur très vigilant,
Nous te saluons, Cœur très fidèle,
Nous te saluons, Cœur bienheureux,
Nous te saluons, Cœur plein de miséricorde,
Nous te saluons, Cœur très aimant de Jésus et de Marie,
Nous t’adorons,
Nous te louons,
Nous te glorifions,
Nous te rendons grâce,
Nous t’aimons,
De tout notre cœur,
De toute notre âme,
Et de toutes nos forces,
Nous t’offrons notre cœur,
Nous te le donnons,
Nous te le consacrons,
Nous te le sacrifions,
Reçois-le, possède-le tout entier,
Purifie-le,
Éclaire-le,
Sanctifie-le,
En lui, vis et règne, maintenant, toujours et à jamais.
Amen.

Lecture

LE CŒUR DE JÉSUS NOUS AIME D’UN AMOUR IMMENSE ET ÉTERNEL

Que le Cœur de Jésus nous aime d’un amour éternel et immense.

Premier point.
Le divin Cœur de notre Sauveur est rempli d’un amour éternel au regard de nous. Pour bien entendre ceci, il faut savoir qu’il y a deux choses dans l’éternité.

La première est qu’elle n’a ni commencement ni fin.

La seconde, qu’elle comprend en soit tous les temps passés, présents et à venir, c’est-à-dire toutes les années, les mois, les semaines, les jours, les heures, les moments passés, présents et à venir; et ce en une manière stable et permanente, car elle comprend toutes ces choses unies et jointes ensemble comme en un point indivisible.

Et c’est en quoi elle diffère d’avec le temps qui coule incessamment; de sorte que, un moment arrivant, l’autre s’écoule et se perd, et ainsi on ne voit jamais deux moments de temps ensemble. Mais tout est permanent dans l’éternité; ce qui est éternel demeure toujours en même consistance.

C’est pourquoi l’amour éternel du Cœur de Jésus envers nous comprend deux choses.

La première est que ce Cœur incomparable nous a aimés de toute éternité, avant que nous fussions, et que nous l’eussions connu et aimé; nonobstant même la vue et la connaissance qu’il avait de toutes les offenses que nous devions commettre contre lui, qui lui étaient aussi pré- sentes comme elles sont maintenant.

La seconde est qu’en chaque moment il nous aime de tout l’amour du- quel il nous a aimés et nous aimera en tous les moments qui se peuvent imaginer dans toute l’éternité. Et d’ici nous pouvons voir la différence qu’il y a entre l’amour de Dieu et le nôtre.

Car notre amour est une action passagère; mais celui de Dieu n’est pas de même, parce que l’amour qu’il a exercé au regard de nous depuis cent mille ans, est encore maintenant dans son Cœur avec celui qu’il exercera à cent mille ans d’ici.

Car l’éternité fait qu’en Dieu il n’y a rien de passé ni de futur, mais que tout y est présent. De sorte que Dieu nous aime maintenant de tout l’amour duquel il nous a aimés de toute éternité, et du- quel il nous aimera à toute éternité.

O éternité! ô éternité d’amour ô amour éternel! Si j’avais été de toute éternité, j’aurais dû vous aimer de toute éternité; mais, mon Dieu, je ne sais si j’ai encore commencé à vous aimer comme il faut. Du moins que je commence maintenant, ô mon Sauveur, à vous aimer autant que vous voulez que je vous aime.

O Dieu de mon cœur, je me donne à vous pour m’unir à l’amour duquel vous m’aimez de toute éternité, afin de vous aimer en ce même amour. Je me donne aussi à vous pour m’unir à l’amour duquel votre Père vous aime, et à l’amour duquel vous aimez votre Père avant tous les siècles, afin d’aimer le Père et le Fils d’un amour éternel. Second point. Le Cœur aimable de Jésus nous aime d’un amour immense.

Car l’amour divin et incréé qui possède ce Cœur adorable n’étant autre chose que Dieu même, et Dieu étant immense, cet amour est immense. Dieu étant partout, en tous lieux et en toutes choses, cet amour est partout, en tous lieux et en toutes choses. De sorte que le Cœur de Jésus ne nous aime pas seulement dans le ciel ou en quelque autre lieu; mais il nous aime dans le ciel et dans la terre, il nous aime dans le soleil, dans les étoiles et dans toutes les choses créées.

Il nous aime dans tous les cœurs de tous les habitants du ciel, et dans les cœurs de toutes les personnes qui ont quelque charité pour nous en la terre; car toute la charité qui est pour nous dans les cœurs du ciel et de la terre, est une participation de l’amour que le Cœur de Jésus a pour nous. Je dis bien davantage, c’est qu’il nous aimé même dans les cœurs de nos ennemis, nonobstant la haine qu’ils nous portent.

Voire j’ose dire qu’il nous aime dans les enfers, dans les cœurs des démons et des damnés, malgré toute la rage qu’ils ont contre nous, puisque ce divin amour est partout et remplit le ciel et la terre comme Dieu.

O amour immense, je me perds et me plonge dans vos feux et dans vs flammes qui remplissent tout l’être créé, pour aimer mon Dieu et mon Sauveur en tous lieux et en toutes choses.

O Jésus, je vous offre tout l’amour immense de votre Cœur, du Cœur adorable de votre divin Père, du Cœur aimable de votre sainte Mère, et de tous les cœurs qui vous aiment au ciel et en la terre; et je désire ardemment que toutes les créatures de l’univers soient converties en feux et en flammes d’amour vers vous. (OCVIII, p.340-342, quatrième méditation)

Litanies du Sacré Cœur

Oraison finale : Très sainte Trinité, que des louanges infinies te soient rendues éternellement pour tous les miracles d’amour que tu opères dans le Cœur de mon Jésus! Je t’offre le mien, et celui de tous mes frères, te suppliant, avec soumission d’en prendre entière possession d’y annihiler tout ce qui te déplait pour y établir en tous le règne de ton amour souverain. Amen.

L’AMOUR DU CŒUR DE JÉSUS

Deuxième jour du Triduum

L’AMOUR DU CŒUR DE JÉSUS

Ouverture: au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. Amen.

Ave Cor
Nous te saluons, Cœur très saint,
Nous te saluons, Cœur très doux,
Nous te saluons, Cœur très humble.
Nous te saluons, Cœur très pur,
Nous te saluons, Cœur donné sans réserve,
Nous te saluons, Cœur très sage,
Nous te saluons, Cœur très patient,
Nous te saluons, Cœur très obéissant.
Nous te saluons, Cœur très vigilant,
Nous te saluons, Cœur très fidèle,
Nous te saluons, Cœur bienheureux,
Nous te saluons, Cœur plein de miséricorde,
Nous te saluons, Cœur très aimant de Jésus et de Marie,
Nous t’adorons,
Nous te louons,
Nous te glorifions,
Nous te rendons grâce,
Nous t’aimons,
De tout notre cœur,
De toute notre âme,
Et de toutes nos forces,
Nous t’offrons notre cœur,
Nous te le donnons,
Nous te le consacrons,
Nous te le sacrifions,
Reçois-le, possède-le tout entier,
Purifie-le,
Éclaire-le,
Sanctifie-le,
En lui, vis et règne, maintenant, toujours et à jamais.
Amen.

Lecture

LE CŒUR DE JÉSUS EST UN FOYER D’AMOUR QUI PURIFIE, TRANSFORME ET DÉIFIE LES CŒURS

Le Cœur de Jésus est un foyer d’amour pour les hommes. Le très aimable Cœur de Jésus est un foyer d’amour très ardent pour nous: foyer d’amour qui purifie, d’amour qui illumine, d’amour qui sanctifie, d’amour qui transforme et d’amour qui déifie. D’amour qui purifie parce que c’est un foyer dans le- quel le cœur des saints se purifient plus que l’or dans la flamme ardente.

D’amour qui illumine parce qu’il dissipe les ténèbres de l’enfer qui couvre la terre, pour nous faire apercevoir les lumières splendides du ciel : «il nous a appelé des ténèbres à sa splendide lumière » (1 P. 2, 9).

D’amour qui sanctifie, qui détruit le péché dans nos âmes, pour établir en elles le règne de la grâce. D’amour qui transforme, qui transforme les serpents en colombes, les loups en agneaux, les bêtes en anges, les fils du démon en fils de Dieu, les fils de la colère et de malédiction en fils de grâce et de bénédiction. D’amour qui déifie, qui fait des hommes des dieux : «les faisant participer à la sainteté de Dieu, de sa miséricorde, de sa patience, de sa bonté, de son amour, de sa charité et de ses autres divines perfections : coparticipants de la nature divine» (2 P. 1, 4).

Divin amour de mon Jésus! Je me donne totalement à toi, purifie-moi, illumine-moi, sanctifie-moi, transforme-moi tout en Toi, afin que je sois tout amour pour mon Dieu.

Le foyer du Cœur de Jésus étend son action à tous les êtres. Le Cœur de Jésus est un foyer d’amour qui verse ses flammes et ses éclats en toutes parties et directions, vers le ciel et vers la terre et par tout l’univers; flammes et éclats qui embrasent les cœurs des Séraphins et qui font fondre tous les cœurs de la terre si la glace redoutée n’empêche pas tout. Ces feux divins transforment tous les cœurs de ceux qui aiment en ciel, en d’autres fournaises d’amour pour Celui qui est tout amour envers eux.

Toutes les créatures de la terre, jusqu’aux plus insensibles, les inanimées, les irrationnelles, ressentent les effets des bontés ineffables de ce Cœur magnanime et nous ne déteste rien de ce qui a été fait et ne hait rien sinon le péché qui n’est certainement pas son œuvre. Il professe un amour spécial et extraordinaire pour les hommes bons et mauvais, amis et ennemis. Précisé- ment pour les mauvais et les pervers, pour les pécheurs il fait montre d’une charité si ardente que tous les torrents et déluges des eaux de ses péchés ne peu- vent l’éteindre.

Une preuve de cela est qu’il n’y a pas un moment qui passe sans qu’il cesse de faire toutes sortes de faveurs et de bontés, naturelles ou surnaturelles, corporelles ou spirituelles jusqu’au moment où on n’y pense plus sauf à l’offenser, l’outrager avec des péchés plus graves. Les divines flammes du très bénin Cœur de Jésus arrivent jusqu’aux ténèbres profondes de l’enfer, se déversant sur les démons et les réprouvés, leur conservant l’être, la vie et les perfections naturelles avec lesquelles il les a fait naître au moment de la création, s’abstenant de châtier selon la gravité des offenses commises par leurs péchés ceux que, certainement, la divine Justice pourra châtier avec une rigueur plus grande que celles qu’elles emploient: «et il n’y a personne pour échapper au feu de son ardeur» (Ps. 18, 7).

Feux et flammes sacrée du Cœur adorable de mon Sauveur! Déverse-toi sur moi et sur mon cœur et sur le cœur de tous mes frères nous transformant en au- tant de foyers d’amour comme celui de mon très aimable Jésus!

Ardeur admirable de l’amour du Cœur de Jésus. Imagine que toute la charité, toute l’affection toutes les tendresses et délicatesses qui ont été, sont et seront et qui pourraient exister dans tous les cœurs que la toute-puissance de Dieu pourrait former, arrivent à se fonder en un seul cœur suffisamment grand pour pou- voir les contenir. Tout cela ne pourrait-il pas constituer un foyer inimaginable? Tu dois savoir que tous les feux et flammes de ce foyer ne cesseront d’être sinon une parcelle insignifiante de l’amour immense qui décore le très aimable Cœur de Jésus jusqu’au notre.

Foyer incomparable! Qui me donnerait la grâce de me plonger dans ce foyer ardent et impossible éteindre? Mère de Jésus! Anges, saints et saintes de Jésus! Je me donne à vous tous et à chacun de vous en particulier ; je vous donne aussi à tous mes frères et toutes mes sœurs et à tous les habitants de toute la terre, pour qu’ils nous jettent dans les plus ardentes flammes de ce foyer céleste!

Aide divine! Foyer immense et désiré! C’est une paille insignifiante qui te demande humblement et avec grande urgence la faveur d’être immergée, abimée, consumée, dévorée et annihilée par les feux de ton action dévorante et toute puissante! Feu qui brule toujours sans rien éteindre ; amour qui brules toujours et jamais te refroidit, brule-moi entièrement pour que je t’aime entièrement!

LITANIES DU SACRE CŒUR page 2

Oraison finale

Cœur admirable de Jésus, nous t’offrons nos cœurs : imprime en eux, si telle est ta volonté, une participation de cette divine semence, afin que s’accomplisse en nous cet ordre du divin maître :
«qu’ils soient parfaits, comme l’est leur Père des cieux” (Mt. 5, 48). Amen.

Pour la méditation personnelle et/ou communautaire : Quel pas vais-je faire pour me laisser incendier par le foyer d’amour du Cœur de Jésus? Comment j’expérimente dans ma vie spirituelle la présence amoureuse du foyer d’amour du Cœur de Jésus? Comment je réponds à l’action de Jésus qui désire diviniser et purifier mon cœur?