Le pape à Malte

Dans le cadre de son voyage à Malte pour le 1950e anniversaire du naufrage de saint Paul (17-18 avril), le pape Benoît XVI, samedi en début de soirée, a effectué une visite à la grotte où, selon la tradition, saint Paul a prêché pendant trois mois après son naufrage sur l’île.

Dimanche,  il encourageait les Maltais à prier la Vierge honorée au sanctuaire de Ta’Pinu, un lieu cher aux Maltais situé au centre de l’île de Gozo, deuxième île de l’archipel maltais, sous le vocable de ‘Reine de la Famille’. A  l’issue de la messe célébrée ce  18 avril, place des Granai à Floriana, et avant la prière du Regina Coeli, il s’exprimait ainsi  :


Chers Frères et Sœurs dans le Christ,

Lorsque nous voulons rendre grâce, lorsque nous voulons prier pour une intention particulière, et lorsque nous cherchons une protection divine pour ceux qu’on aime, nous nous tournons habituellement vers la Vierge Marie, Mère de l’Église et notre Mère. Je suis conscient de la particulière dévotion du peuple de Malte envers la Mère de Dieu, exprimée avec grande ferveur à Notre Dame de Ta’Pinu et je suis heureux de pouvoir prier devant son image, apportée ici spécialement de Gozo pour cette occasion. Je suis aussi heureux de lui offrir une Rose d’Or, en signe de notre affection filiale envers la Mère de Dieu. Je vous demande de la prier particulièrement sous le vocable de ‘Reine de la Famille’, titre ajouté aux Litanies de la Vierge Marie par mon bien-aimé prédécesseur, le Pape Jean-Paul II, venu lui-même plus d’une fois en visite sur ces rivages. En vous offrant ce signe concret de ma propre visite, je vous remercie en retour, pour tout ce que j’ai reçu, spécialement pour la chaleur de votre affection et le soutien de vos prières pour mon ministère de Successeur de Pierre.

Nous nous tournons maintenant en priant vers Marie, Mère de l’Église et Reine des Cieux, alors que nous nous réjouissons de la Résurrection de Celui qu’elle porta dans son sein.

Regina Coeli*

© Copyright : Librairie éditrice du Vatican – Traduction française distribuée par le Bureau de presse du Saint-Siège

*

*La prière du Regina Coeli Lire la suite →

Notre Dame du sacerdoce

Vierge Marie, Mère du Christ-Prêtre,
Mère des prêtres du monde entier,
Vous aimez tout particulièrement les prêtres,
parce qu’ils sont les images vivantes
de votre Divin Fils.

Vous avez aidé Jésus par toute votre vie terrestre,
et Vous l’aidez encore dans le Ciel.
Nous Vous en supplions, priez pour les prêtres!
« Priez le Père des Cieux
Pour qu’il envoie des ouvriers à sa moisson ».

Priez pour que nous ayons toujours des prêtres
qui nous donnent les Sacrements,
nous expliquent l’Évangile du Christ,
et nous enseignent à devenir
de vrais enfants de Dieu!

Vierge Marie, demandez Vous-même à Dieu le Père
les prêtres dont nous avons tant besoin;
et puisque votre Cœur a tout pouvoir sur Lui,
obtenez-nous, ô Marie,
des prêtres qui soient des Saints!
AMEN!

Voici à ce propos  les paroles que le pape Benoît XVI a adressées aux pèlerins francophones, ce mercredi 14 avril 2010, place Saint-Pierre, à l’issue de l’Audience générale.

Chers frères et sœurs,

A l’approche de la conclusion de l’Année sacerdotale, je voudrais consacrer quelques réflexions au ministère ordonné, particulièrement à la configuration du prêtre au Christ-Tête. Le prêtre qui agit en représentant du Seigneur n’agit pas au nom d’un absent mais en la Personne même du Christ Ressuscité. Les trois charges du prêtre d’enseigner, de sanctifier et de gouverner sont en réalité les trois actions du Christ Ressuscité dans son Église. La charge d’enseigner est particulièrement importante. Le prêtre qui ‘enseigne’ ne propose jamais sa propre pensée, il indique aux hommes la réalité et la présence de Dieu, vivant et agissant dans le monde. Il annonce tout ce que Dieu a révélé de lui-même, que la Tradition a consigné et que le Magistère authentique a interprété depuis deux mille ans. Le prêtre doit intérioriser et vivre cet enseignement et ces vérités de la foi dans un intense cheminement spirituel. Il croit, accueille et cherche à vivre avant tout ce que le Seigneur a enseigné et que l’Église a transmis. Il est toujours un ‘enseignant’, avec l’humble et joyeuse certitude de celui qui a rencontré la Vérité, qui en a été saisi et transformé, et qui ne peut rien faire d’autre que de l’annoncer. Chers frères et sœurs, le Seigneur a confié aux prêtres la tâche d’être des annonciateurs de Sa Parole, de la Vérité qui sauve. Que la simplicité et la fidélité de saint Jean Marie Vianney dans cette annonce soient des exemples pour tous les prêtres !

En ce temps pascal, je vous invite à prier pour vos prêtres et à collaborer avec eux à l’annonce de l’Évangile. Avec ma Bénédiction apostolique !

© Copyright du texte original plurilingue : Librairie éditrice du Vatican

* * *

Extrait final de la LETTRE DU PAPE BENOIT XVI AUX PRÊTRES – 18 juin 2009Lire la suite →

Dimanche de la Miséricorde

En ce dimanche 11 avril 2010 à midi, Benoît XVI a évoqué l’exemple du curé d’Ars et le sort  tragique de la délégation polonaise se rendant à Katyn, puis il s’est adressé aux jeunes de France et de la francophonie, après la prière du Regina Caeli (Reine du Ciel), à Castel Gandolfo, où il se repose. En tant qu’associés de la Médaille Miraculeuse, soutenons-le dans son exhortation par notre prière et notre vie.

« En ce Dimanche in Albis et de la Divine Miséricorde, je vous invite à découvrir combien est concret l’amour de notre Dieu au cours de la célébration des Sacrements. Comme la première communauté chrétienne ne manquait pas au rendez-vous avec le Ressuscité, n’hésitez pas à participer à l’Eucharistie dominicale, source de réconfort et de salut ».

« Chers jeunes,  a poursuivi le pape, puissiez-vous répondre avec générosité à l’appel du Seigneur et devenir d’authentiques serviteurs de sa parole et des ministres de ses sacrements. Que la Mère de Miséricorde intercède pour tous ! Fructueux temps pascal ! »

***

Cantique corse : Mère de Miséricorde Lire la suite →

la Vierge Marie et sa sainte médaille miraculeuse