Tous les articles par P. Jean-Daniel Planchot

guérir le monde : 8. subsidiarité et vertu d’espérance

Le Pape François a poursuivi sa série de catéchèses sur le monde après la pandémie au cours de l’audience générale. Il a invité à se pencher sur le principe de subsidiarité, depuis longtemps mis en avant par l’Église pour que personne ne soit laissé au bord du chemin.

PAPE FRANÇOIS

AUDIENCE GÉNÉRALE

Cour Saint-Damase
Mercredi 23 septembre 2020

condensé


Catéchèse : guérir le monde : 8. subsidiarité et vertu d’espérance

Frères et sœurs,

pour sortir meilleurs de la crise que nous vivons, chacun de nous est appelé à assumer sa part de responsabilité. Aujourd’hui, le manque de respect pour le principe de subsidiarité s’est diffusé comme un virus. Pensons, par exemple, aux grandes mesures d’aide financière mises en place par les États : on écoute davantage les grandes compagnies financières que les gens, où ceux qui animent l’économie réelle.

On écoute plus les compagnies multinationales que les mouvements sociaux. Ainsi, on ne permet pas aux personnes d’être « protagonistes de leur propre relèvement ». Pour sortir meilleurs d’une crise, le principe de subsidiarité doit être mis en œuvre, en respectant l’autonomie et la capacité d’initiative de tous, spécialement des derniers.

Le faire donne espérance dans un avenir plus sain et plus juste. Et cet avenir, nous le construisons ensemble. Le chemin de la solidarité a besoin de la subsidiarité. Il n’y a pas de vraie solidarité sans participation sociale, sans participation des corps intermédiaires. Ces contributions sont stimulantes. L’espérance est audace !

Encourageons-nous à rêver en grand, en recherchant les idéaux de justice et d’amour qui naissent de l’espérance. Construisons un avenir où les dimensions locale et globale s’enrichissent mutuellement, où la beauté et la richesse des petits groupes puissent fleurir, où celui qui a plus s’engage à servir et à donner plus à celui qui a moins.

***

Je salue cordialement les pèlerins de langue française. Nous sommes tous membres d’un seul corps, et toutes les parties d’un corps sont nécessaires, nous dit saint Paul ! Pour sortir meilleurs de la crise actuelle, je vous invite à prendre votre part de responsabilité, même si elle est petite, pour reconstruire un monde plus juste et plus fraternel. Que Dieu vous bénisse !

Je salue cordialement les fidèles de langue anglaise. Alors que l’été tire à sa fin, j’espère que ces jours de repos apporteront paix et sérénité à tous. Sur vous et vos familles, j’invoque la joie du Seigneur Jésus-Christ. Que Dieu vous bénisse!

Je souhaite une cordiale bienvenue aux frères et sœurs de langue allemande. Le Seigneur nous invite à contribuer avec les dons qu’il nous a donnés au bien de la société. Faisant confiance à son aide, nous voulons construire ensemble un avenir plein d’espoir, de justice et de paix. Que le Saint-Esprit nous accompagne toujours de sa force.

Je salue cordialement les fidèles de langue espagnole. Il y en a tellement aujourd’hui! Ces jours ont été cinq ans de mon voyage apostolique à Cuba. Je salue mes frères évêques et tous les fils et filles de cette terre bien-aimée. Je vous assure de ma proximité et de ma prière. Je demande au Seigneur, par l’intercession de Notre-Dame de la Charité d’El Cobre, de vous libérer et de vous soulager dans ces moments difficiles que vous traversez à cause de la pandémie. Et à nous tous, que le Seigneur nous accorde de construire ensemble, en tant que famille humaine, un avenir d’espérance, dans lequel la dimension locale et la dimension mondiale s’enrichissent mutuellement, la beauté s’épanouisse et un présent de justice se construise où chacun s’engage à servir et partager. Que Dieu vous bénisse tous.

Je salue cordialement les pèlerins et auditeurs de langue portugaise et je vous encourage à toujours rechercher le regard de Notre-Dame qui réconforte ceux qui sont dans l’épreuve et garde l’horizon de l’espérance ouvert. En confiant vous et vos familles à sa protection, j’invoque la Bénédiction de Dieu sur chacun.

Je salue les fidèles de langue arabe. Au milieu des difficultés dans lesquelles vit le monde d’aujourd’hui, la parole de Dieu reste le seul havre de paix, le guide et la source de la vigueur nécessaire, pour affronter, avec une espérance authentique, les défis de la vie et contribuer à la construction de la maison. commune. Le chrétien est donc appelé à la vie, non au désespoir, car le dernier mot est celui de Dieu et non celui des hommes. Que le Seigneur vous bénisse tous et vous protège toujours de tout mal!

Je salue cordialement tous les Polonais. Il y en a tellement ici! Bientôt, je bénirai une cloche appelée « La voix de l’enfant à naître », commandée par la Fondation « Sì alla Vita ». Elle accompagnera les événements visant à se souvenir de la valeur de la vie humaine de la conception à la mort naturelle. Que sa voix éveille les consciences des législateurs et de tous les hommes de bonne volonté en Pologne et dans le monde. Que le Seigneur, le seul et unique vrai Donneur de vie, vous bénisse, vous et vos familles.

* * *

J’adresse un salut cordial aux fidèles italophones. J’encourage chacun à planifier son avenir comme un service généreux envers Dieu et son prochain.

Enfin, comme d’habitude, mes pensées vont aux personnes âgées, aux jeunes, aux malades et aux jeunes mariés. Que le témoignage de foi et de charité qui animait saint Pio de Pietrelcina, dont nous nous souvenons aujourd’hui, soit une invitation pour chacun à toujours faire confiance à la bonté de Dieu, en abordant avec confiance le sacrement de la réconciliation, dont le saint du Gargano, infatigable dispensateur de miséricorde divine, était ministre assidu et fidèle.


© Copyright – Libreria Editrice Vaticana

Neuvaine à Saint Vincent de Paul sixième jour

SIXIÈME JOUR (le pauvre)

Saint Vincent et un pauvre infirme
Saint Vincent et un pauvre infirme

Méditation sur la vie de St Vincent de Paul

Saint Vincent est bien connu pour son attention aux pauvres. Il avait grandi dans un milieu simple.

Questions pour ma vie

Nous sommes tous pauvres d’un façon ou d’une autre; peut-être pas matériellement mais spirituellement. Nous avons tous besoin de Dieu. Comment est-ce que  j’aide les pauvres que je rencontre dans mon entourage, sur mon lieu de travail, dans les rues et lorsqu’ils frappent à ma porte ? Comment est-ce que je vis la simplicité ?

Litanie de saint Vincent de Paul

Seigneur, prends pitié de nous,
ô Christ, prends pitié de nous,
Seigneur, prends pitié de nous.

Vincent de Paul, homme à la foi inébranlable,
Exemple d’espérance dans les combats de la vie,
Témoin insigne de la Charité du Christ,
Prie pour nous.

Vincent de Paul, contemplatif dans l’action,
Audacieux et prudent, compatissant et miséricordieux,
Prie pour nous.

Vincent de Paul, consolateur des malades,
Père des orphelins et des enfants maltraités,
Secours des prisonniers et des victimes de la guerre,
Prie pour nous.

Vincent de Paul, promoteur du laïcat au service des pauvres,
Formateur et modèle des prêtres,
Fondateur de la Congrégation de la Mission,
des Dames de la Charité et de la Compagnie des Filles de la Charité,
Prie pour nous.

PENSÉES DE SAINT VINCENT

« Servant les pauvres, on sert Jésus-Christ. O que cela est vrai ! Vous servez Jésus-Christ en la personne des pauvres. Et cela est aussi vrai que nous sommes ici. »

« Ce n’est pas le prêtre seul qui offre le saint sacrifice, mais ceux qui y participent…c’est le centre de la dévotion. »

« Lorsque quelqu’un a faim, qu’on lui donne à manger … puis, qu’on lui donne un outil, et ensuite plus rien…selon cela les aumônes ne sont que pour ceux qui ne peuvent plus travailler. »

« La simplicité…je l’appelle mon évangile. »

« Qu’est-ce qui fait que Dieu regarda la Vierge ? Elle le dit elle-même “c’est mon humilité”. »

« L’amour est inventif jusqu’à l’infini. »

PRIÈRE DE LA NEUVAINE

Seigneur, tu as fait preuve de patience envers Saint Vincent de Paul en le faisant passer d’une vie centrée sur lui-même à une vie centrée sur toi. Obtiens-moi cette grâce et fais aussi que mon intention soit prise favorablement. Je te remercie, Seigneur, pour tout et imiterai Saint Vincent de Paul en passant davantage de temps en ta présence, en vivant les sacrements et en servant ceux qui sont autour de moi, spécialement les pauvres. Amen.

Un Notre Père, un Je vous salue Marie en honneur de l’Incarnation, le Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit en l’honneur de la Sainte-Trinité et la prière de notre Médaille : Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous.

saint Padre Pio de Pietrelcina

saint-padre-pio
saint-padre-pio

Quel est le secret de tant d’admiration et d’amour envers ce nouveau saint? Il est tout d’abord un « frère du peuple », caractéristique traditionnelle des capucins. En outre, c’est un saint thaumaturge, comme en témoignent les événements extraordinaires qui constellent sa vie. Cependant, Padre Pio est surtout un religieux aimant sincèrement le Christ crucifié. Au cours de sa vie, il a participé au mystère de la Croix également d’une façon physique. Il aimait joindre la gloire du Thabor au mystère de la passion, comme nous le lisons dans l’une de ses lettres:  « Avant de nous exclamer nous aussi avec saint Pierre « Oh! comme il est bon d’être ici », il faut tout d’abord monter au Calvaire, où l’on ne voit que la mort, des clous, des épines, de la souffrance, des ténèbres extraordinaires, des abandons et des évanouissements ».

Padre Pio accomplit son chemin exigeant d’ascèse spirituelle en profonde communion avec l’Église. Des incompréhensions passagères avec certaines autorités ecclésiastiques ne réussirent pas à modifier son attitude d’obéissance filiale. Padre Pio fut, dans une égale mesure, un fils de l’Église fidèle et courageux, suivant également dans ce sens l’exemple lumineux du Poverello d’Assise.

Que ce saint capucin, auquel tant de personnes s’adressent de tous les lieux de la terre, nous indique les moyens pour parvenir à la sainteté, qui est le but de notre vie chrétienne. Combien de fidèles de toute condition sociale, provenant des lieux les plus différents et des situations les plus difficiles, accouraient vers lui pour lui poser des questions! Il savait offrir à tous ce dont ils avaient le plus besoin, et qu’ils cherchaient souvent à tâtons, sans même en avoir pleinement conscience. Il leur transmettait la parole réconfortante et éclairante de Dieu, permettant à chacun de puiser aux sources de la grâce à travers son dévouement assidu au ministère de la confession et la fervente célébration de l’Eucharistie.

Il écrivait ainsi à l’une de ses filles spirituelles:  « N’aie pas peur de t’approcher de l’autel du Seigneur pour te rassasier de la chair de l’Agneau immaculé, car personne ne réunira mieux ton esprit que son roi, rien ne le réchauffera mieux que son soleil, et rien ne l’adoucira mieux que son baume ».

La Messe de Padre Pio! Il s’agissait pour les prêtres d’un rappel éloquent de la beauté de la vocation sacerdotale; et pour les religieux et les laïcs, qui accouraient à San Giovanni Rotondo également très tôt le matin, il s’agissait d’une catéchèse extraordinaire sur la valeur et l’importance du sacrifice eucharistique.

La Messe était le cœur et la source de toute sa spiritualité:  « Il y a dans la Messe – avait-il l’habitude de dire – tout le Calvaire ». Les fidèles, qui se rassemblaient autour de son Autel, étaient profondément frappés par l’intensité de son « immersion » dans le Mystère et il ils percevaient que le « Père » participait en personne aux souffrances du Rédempteur.

Saint Pio de Pietrelcina se présente ainsi devant tous – prêtres, religieux, religieuses et laïcs – comme un témoin crédible du Christ et de son Évangile. Son exemple et son intercession incitent chacun à un amour toujours plus grand envers Dieu et à une solidarité concrète à l’égard de notre prochain, en particulier du plus démuni.

Que la Vierge Marie, que Padre Pio invoquait sous le beau titre de « Sainte Marie des Grâces », nous aide à suivre les traces de ce religieux tant aimé par de si nombreuses personnes!

DISCOURS DU PAPE JEAN PAUL II AUX PÈLERINS VENUS POUR LA CANONISATION DE PADRE PIO DE PIETRELCINA lundi 17 juin 2002

*

Que Marie pose sa main maternelle sur ta tête ». Ce vœu, qu’il avait adressé à une fille spirituelle, Padre Pio l’adresse aujourd’hui à chacun de vous. Au début du nouveau millénaire, confions le chemin de sainteté de toute l’Église à l’intercession maternelle de la Vierge et de saint Pio de Pietrelcina.

PAPE JEAN-PAUL II ANGÉLUS 16 juin 2002