| Médaille

Pour avoir une authentique Médaille Miraculeuse, bénie au Sanctuaire et donnée gratuitement, adressez-nous une lettre et, dedans, votre adresse sur une enveloppe timbrée pour la réponse à :

For a true Miraculous Medal, blessed at the Shrine and given free, please send us a letter, include an envelope with your address for response, to :

Association de la Médaille Miraculeuse
93 rue de Sèvres – 75006 Paris – France

Un raccourci du Credo

In english: here

L

Médaille dorée

a Médaille Miraculeuse est apparue ainsi à Sœur Catherine Labouré en 1830. Elle est, sous forme de symbole, un abrégé à la portée de tous, un raccourci de notre Credo, « une expression gratuite et concentrée de la foi », selon les termes du Père René Laurentin, qui analyse ainsi sa signification :

« L’avers (recto) manifeste la lumière, le rayonnement de Dieu en celle qu’il a choisie comme prototype du Salut proposé à tous les hommes, en Jésus-Christ, afin que tous soient lumière dans sa lumière.

Le revers manifeste la face austère et cachée du message : l’amour et la Croix, les ressorts du Salut, illustrés par la Passion du Seigneur et la Compassion de Notre-Dame que tous sont appelés à partager. »

L’amour est symbolisé par « deux coeurs, l’un couronné d’épines : celui de Jésus ; et l’autre, transpercé du glaive dont parle Siméon (Lc 2,35) : celui de Marie. Au-dessus de son initiale (M) domine une Croix. Autour, les douze étoiles. »

« On reconnaît la vision évoquée par l’Apocalypse (12,1) : ‘Un signe grandiose apparut dans le ciel : une femme environnée de soleil, douze étoiles la couronnent’. Dans l’Apocalypse, cette femme est l’Église et, à travers elle, plus discrètement, la Mère du Christ, qui la personnifie. La Médaille met au premier plan celle à qui est adressée l’invocation inscrite sur l’avers :

Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous’. »

  • R. Laurentin et P. Roche : « Catherine Labouré et la Médaille Miraculeuse » éd. Lethielleux.

Suite :Les médailles de la Vierge Marie

Pages: 1 2